Les modalités de sélection aux études de Médecine

Alors que les disciplines d’enseignement seront proches de celles dispensées en PACES jusqu’en 2019-2020, la réforme prévoit de nouveaux critères de sélection et d’évaluation pour l’entrée en 2ème année MMOPK (Médecine, Maïeutique, Odontologie, Pharmacie et Kinésithérapie).

Le Numerus Clausus disparaît mais le nombre de places demeure limité

À compter de 2021, le nombre de places ouvertes en 2ème année des études de Santé sera défini par le doyen de la Faculté en accord avec l’ARS (Agence Régionale de Santé). Ce quota comprend toutes les places accessibles au travers des différents parcours : le PASS et les LAS en fin de 1ère, 2ème ou 3ème année.

Bien que la réforme prévoie la suppression du Numerus Clausus, les études de Santé, désormais accessibles à des profils non-scientifiques, restent toujours aussi sélectives car l’augmentation du nombre de places restera inférieure à celle du nombre de candidats.

Numerus clausus 2020
Médecine 200
Odontologie 17
Pharmacie 97
Maïeutique 37
Total 351

À l’issue des résultats du 1er groupe d’épreuves, 3 cas peuvent se présenter

Le 1er groupe d’épreuves sera constitué des notes obtenues aux examens écrits semestriels, quelle que soit la voie d’accès préparée. Chaque Université détermine les unités d’enseignement (UE) et les notes d’admission et d’admissibilité pour chaque parcours de formation.

  • Résultats supérieurs à la note minimale d’admission directe : admission directe en 2ème année de la spécialité médicale choisie ;
  • Résultats supérieurs à la note minimale d’admissibilité au 2nd groupe d’épreuves : admissibilité aux épreuves orales ;
  • Résultats inférieurs à la note minimale d’admissibilité : candidat réorienté.

Le 2nd groupe d’épreuves sera composé d’une ou plusieurs épreuves orales ou rédactionnelles de fin d’année, permettant d’évaluer les compétences transverses du candidat, avec un nombre de places restreint.